Présentation par Damien Canzittu au Conseil de l’Education et de la Formation (septembre 2018) : le conseil de classe en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le lundi 24 septembre 2018, Damien Canzittu a proposé une présentation intitulée La situation du conseil de classe en Fédération Wallonie-Bruxelles : état de la question au Conseil de l’Education et de la Formation (CEF) de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

Le CEF consacre cette année sa séance de rentrée à la thématique du rôle du Conseil de classe. Les réformes proposées dans le Pacte pour un Enseignement d’Excellence appellent des conditions techniques, sociales et culturelles de mise en œuvre. Dans cet ordre d’idées, le Conseil de classe, notamment comme lieu de régulation de l’apprentissage et de travail collaboratif, apparaît comme un levier de changement possible de culture d’évaluation (passer d’une culture d’évaluation-sélection à une culture d’évaluation au service de l’apprentissage). Cette séance de rentrée sera le point de départ du dossier d’instruction du CEF.

Le programme est consultable en cliquant ici. 

La présentation est consultable sous format vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous.

La présentation est également disponible en version PDF (cliquez sur l’image).

Le projet Expairs référencé comme bonne pratique dans le développement de la formation professionnelle

Le projet Expairs mené par l’équipe universitaire de 2012 à 2014 avec 45 établissements scolaires d’enseignement secondaire est référencé par le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (European Centre for the Development of Vocational Training ; CEDEFOP) comme bonne pratique dans le développement de la formation professionnelle des élèves.

Pour accéder aux informations, cliquez sur l’image ci-dessous.

Le CEDEFOP propose, en ligne, un kit d’outils de formation professionnelle pour lutter contre le décrochage précoce des élèves. Cette boîte à outils, issue de travaux réalisés dans plusieurs pays européens, compile les pratiques, les outils et les projets qui visent ou ont visé à aider les jeunes de l’enseignement qualifiant à obtenir au moins un diplôme du deuxième cycle de l’enseignement secondaire.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder à ce kit d’outils.

Le kit fournit des orientations pratiques, des conseils, des bonnes pratiques et des outils favorisant la réussite des élèves, en visant prioritairement ceux qui risquent de quitter prématurément le cadre scolaire ou en décrochage. Ces outils veulent optimiser les chances des élèves de se réinsérer dans l’éducation, la formation et/ou dans le marché du travail.

Pour plus de renseignements sur la recherche Expairs, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous.

Colloque – Les sens de l’orientation … vers de nouveaux modèles.

Le 15 juin 2018, Orientation à 12 organise le colloque « Les sens de l’orientation … vers de nouveaux modèles ».

Ce colloque abordera les questions d’orientation tant en ce qui concerne son évolution que sa mise en place actuelle. Les transitions scolaires, l’influence des parents, le sens du travail sont autant de problématiques qui y seront abordées.

Deux chercheurs de l’Université de Mons, Mélanie Ferrara et Damien Canzittu seront présents lors de ce colloque.

Pour plus d’informations sur le colloque, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous.

Conférence Internationale UNESCO 2018

Du 24 au 25 mai 2018, deux chercheurs du service de Méthodologie et Formation (UMONS), Emilie Carosin et Damien Canzittu se sont rendus en Pologne, à l’Université de Wroclav pour présenter deux communications lors de la conférence internationale Guidance and Counseling for Solidarity, Social Justice and Dialogue in a Diverse World. Cette conférence a également inauguré le réseau international UNITWIN « Life designing interventions (counselling, guidance, education) pour le travail décent et le développement durable ».

 

La communication d’Emilie Carosin avait pour titre Addressing 21st century challenges in career guidance: a conceptual framework to guide tools development for 12 to 14 year old pupils, in French speaking Belgian schools. Emilie a proposé une réflexion et une analyse des compétences que les jeunes gens d’aujourd’hui doivent acquérir pour s’assurer un développement personnel et professionnel pertinent. Cette communication est accessible en cliquant sur l’image ci-dessous :

Damien Canzittu a présenté la communication intitulée How to Think the 21st-Century School through the Prism of Educational and Career Guidance? Towards Guidance-Oriented Approach for School. Damien a questionné les finalités de l’orientation scolaire actuelle et a proposé une méthodologie d’implantation de projets scolaires visant le développement des élèves. Cette communication est accessible en cliquant sur l’image ci-dessous :

Cette conférence a été l’occasion pour ces deux chercheurs de prendre contact avec un grand nombre de scientifiques internationaux et d’envisager des partenariats de réflexions et d’actions conjointes.

Le programme de la Conférence est disponible en suivant ce lien :

Les informations complètes sur la Conférence sont accessibles via ce lien :

Le blog de l’INAS en parle ici.

Inauguration de la Technosphère – Province de Liège

Le lundi 26 mars, la Province de Liège a inauguré la Technosphère, cofinancée par le Fonds Social Européen. Celle-ci veut promouvoir les études et métiers scientifiques et technologiques à travers des expériences multimédia.

                                                                            Source : Province de Liège

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet suivant : http://www.provincedeliege.be/fr/technosphere

 

Chaire FRANCQUI

La Fondation Francqui invite des professeurs belges ou étrangers à occuper une Chaire et à organiser un enseignement au plus haut niveau, dans sa spécialité. Ces Chaires Francqui offrent l’avantage supplémentaire de favoriser les échanges universitaires internationaux.

La Chaire Francqui 2017-2018 a été attribuée au Professeur Jean GUICHARD du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris.

Monsieur Guichard donnera cinq leçons lors du second quadrimestre.

Concevoir, construire sa vie et s’orienter dans un monde en crise

Ce séminaire a pour objectif d’apporter des éléments de réponses à la question : « Comment aider les personnes à s’orienter, c’est-à-dire à donner une direction à leur vie active, dans le monde contemporain marqué par des crises majeures ? ». Les dialogues de conseil en life design sont une méthode d’accompagnement à l’orientation qui vise à répondre à cette question. Leurs fondements théoriques, leur méthodologie, leurs résultats et leurs limites seront présentés. Ces dialogues apparaissent bien adaptés pour traiter les demandes d’accompagnement à l’orientation de personnes des sociétés occidentales d’aujourd’hui. Mais les préparent-ils à faire face aux problèmes majeurs que pose une population, proche de 10 milliards d’êtres humains, très différenciée quant à ses richesses, et dont une bonne partie vit dans des conditions non-décentes, alors que les ressources naturelles se font rares et que les risques écologiques s’accroissent ? D’où une autre question : comment compléter ces dialogues ou quelles autres interventions d’accompagnement à l’orientation concevoir pour permettre aux individus et aux collectifs de faire face aux graves désordres du monde d’aujourd’hui ?

Le séminaire s’organise autour de 5 leçons :

  • Concevoir, construire sa vie et s’orienter dans un monde en crise. Un siècle d’accompagnement en orientation : vers quel avenir ? – Leçon inaugurale
  • Objectifs, finalités et fondements des interventions d’accompagnement à l’orientation : Guidance en employabilité – Conseil en life design. – Deuxième leçon
  • Les dialogues de conseil en life design : fondements conceptuels, méthodologie, résultats et limites. – Troisième et quatrième leçons
  • Par quelles interventions d’accompagnement à l’orientation contribuer à un développement humain équitable et durable ? – Cinquième leçon

Parution d’un nouvel ouvrage : Comment rendre une école réellement orientante ? (D. Canzittu & M. Demeuse)

Canzittu, D. & Demeuse, M. (2017). Comment rendre une école réellement orientante ? Louvain-la-Neuve : De Boeck Supérieur.

Préface de Francis Danvers

Cet ouvrage présente une démarche concrète de travail de l’orientation scolaire au sein de l’école actuelle, en offrant des éléments de réflexion pour la repenser.

Il offre une complémentarité précieuse entre théorie et pratique, dirigée vers un but commun : transformer l’école vers un système qui, plutôt que de sélectionner les élèves, leur permet de développer leur autonomie dans le cadre d’une orientation tout au long de la vie.

Jusqu’il y a peu, la mission d’orientation de l’école se résumait trop souvent à former et sélectionner des travailleurs en fonction de la demande. L’approche qui prévaut dans cet ouvrage est toute autre : centrée sur l’apprenant, elle mobilise tous les acteurs de l’orientation, qu’ils soient enseignants, psychologues, directeurs d’établissement, parents… pour lui permettre de s’épanouir sur le plan personnel et professionnel, en tenant compte de ses aspirations autant que de ses compétences.

Le rôle de l’école dans le développement de l’autonomie et des compétences vocationnelles de l’élève est fondamental. Avant d’offrir un panorama fidèle des différentes possibilités professionnelles, il s’agit d’aider l’élève à se connaître, à formuler ses propres projets et à dessiner activement son parcours de formation au lieu de subir une logique de sélection qui ferme parfois bien des portes.

Cet ouvrage présente une démarche concrète de travail de l’orientation scolaire au sein de l’école actuelle, en offrant des éléments de réflexion pour la repenser. Bien que conçu à partir de projets menés par l’Université de Mons en collaboration avec de nombreux établissements scolaires, il traite résolument d’une thématique internationale. Outre les aspects théoriques et pratiques, ce livre comprend un ensemble de témoignages de professionnels de l’enseignement, qu’ils soient belges, québécois, français ou suisses. Il propose également des grilles d’implémentation d’un projet orientant spécifique à chaque acteur du système éducatif ainsi que des suggestions d’activités s’intégrant aux différentes disciplines scolaires avec renvoi aux sites Web avec fiches et fascicules téléchargeables pour l’élève.

Cette complémentarité précieuse entre théorie et pratique est dirigée vers un but commun : transformer l’école vers un système qui, plutôt que de sélectionner les élèves, leur permet de développer leur autonomie dans le cadre d’une orientation tout au long de la vie.

Un ouvrage clé : Comment rendre une école réellement orientante ? (D. Canzittu & M. Demeuse)

Canzittu, D. & Demeuse, M. (2017). Comment rendre une école réellement orientante ? Louvain-la-Neuve : De Boeck Supérieur.

Préface de Francis Danvers

Cet ouvrage présente une démarche concrète de travail de l’orientation scolaire au sein de l’école actuelle, en offrant des éléments de réflexion pour la repenser.

Il offre une complémentarité précieuse entre théorie et pratique, dirigée vers un but commun : transformer l’école vers un système qui, plutôt que de sélectionner les élèves, leur permet de développer leur autonomie dans le cadre d’une orientation tout au long de la vie.

Jusqu’il y a peu, la mission d’orientation de l’école se résumait trop souvent à former et sélectionner des travailleurs en fonction de la demande. L’approche qui prévaut dans cet ouvrage est toute autre : centrée sur l’apprenant, elle mobilise tous les acteurs de l’orientation, qu’ils soient enseignants, psychologues, directeurs d’établissement, parents… pour lui permettre de s’épanouir sur le plan personnel et professionnel, en tenant compte de ses aspirations autant que de ses compétences.

Le rôle de l’école dans le développement de l’autonomie et des compétences vocationnelles de l’élève est fondamental. Avant d’offrir un panorama fidèle des différentes possibilités professionnelles, il s’agit d’aider l’élève à se connaître, à formuler ses propres projets et à dessiner activement son parcours de formation au lieu de subir une logique de sélection qui ferme parfois bien des portes.

Cet ouvrage présente une démarche concrète de travail de l’orientation scolaire au sein de l’école actuelle, en offrant des éléments de réflexion pour la repenser. Bien que conçu à partir de projets menés par l’Université de Mons en collaboration avec de nombreux établissements scolaires, il traite résolument d’une thématique internationale. Outre les aspects théoriques et pratiques, ce livre comprend un ensemble de témoignages de professionnels de l’enseignement, qu’ils soient belges, québécois, français ou suisses. Il propose également des grilles d’implémentation d’un projet orientant spécifique à chaque acteur du système éducatif ainsi que des suggestions d’activités s’intégrant aux différentes disciplines scolaires avec renvoi aux sites Web avec fiches et fascicules téléchargeables pour l’élève.

Cette complémentarité précieuse entre théorie et pratique est dirigée vers un but commun : transformer l’école vers un système qui, plutôt que de sélectionner les élèves, leur permet de développer leur autonomie dans le cadre d’une orientation tout au long de la vie.