Parution d’un ouvrage sur l’orientation tout au long de la vie

Parution de l’ouvrage Psychologie de l’orientation tout au long de la vie. Défis contemporains et nouvelles perspectives dirigé par Valérie Cohen-Scali, au mois de janvier 2021 aux éditions Dunod. Damien Canzittu et Emilie Carosin ont écrit le chapitre 6 dans cet ouvrage intitulé « L’orientation scolaire et professionnelle face aux enjeux du XXIe siècle : rôle et fonction de l’école dans l’orientation tout au long de la vie.

Résumé de l’ouvrage

L’orientation renvoie de manière classique à deux grands ensembles d’activités. D’une part, elle correspond à la sélection et la répartition des individus sur le marché du travail. Selon cette perspective, l’orientation est une pratique susceptible de permettre aux entreprises de recruter plus facilement des individus dont les compétences et profils sont adaptés à leurs besoins. D’autre part, l’orientation s’entend également comme un ensemble de dispositifs permettant d’aider les individus à faire des choix pour construire leur vie. Ces deux perspectives n’ont pas nécessairement les mêmes finalités.

Le premier objectif de cet ouvrage collectif est de montrer la diversité des facettes et des enjeux associés au rôle de l’orientation dans ce contexte : l’orientation est à la fois un champ de pratiques et de recherche. Son second objectif est de mettre en exergue le caractère pluridisciplinaire des travaux du domaine de l’orientation, tel qu’il serait possible de parler « des sciences de l’orientation ».

Avec la collaboration de : Caroline Arnoux-Nicolas • Jean-Luc Bernaud • Thierry Berthet • Jean-Pierre Boutinet • Samira Bourgeois-Bougrine • Damien Canzittu • Paulo Cardoso • Émilie Carosin • Marie-Pierre Cazals • Élodie Chevallier • Laurence Cocandeau-Bellanger • Sabine De Bosscher • Maria Eduarda Duarte • Annick Durand-Delvigne • Vanessa Fournier • Jérôme Guegan • Jean Guichard • Violette Hajjar • Alexis Le Blanc • Lin Lhotellier • María Eugenia Longo • Jonas Masdonati • Jean-Luc Mègemont • Isabelle Olry-Louis • Frédérique Pigeyre • Jacques Pouyaud • Jérôme Rossier • Poyraz Sahin • Isabelle Soidet • Laurent Sovet • Xuebing Su • Élise Tenret • Katia Terriot • Emmanuelle Vignoli • Victor Wong • Toby C.Y. Yip • Richard A. Young • Franck Zenasni.

Résumé du chapitre 6 par Damien Canzittu et Emilie Carosin

Ce texte situe le développement de l’aide à l’orientation, à l’école, dans des perspectives sociétales de durabilité, de travail décent et de justice sociale. Les auteurs développent une approche théorique et pratique de l’approche éducative de l’orientation en proposant un modèle d’opérationnalisation de compétences vocationnelles. Celles-ci ont pour objectif de cadrer et de donner du sens aux activités d’orientation mises en place au sein de l’Ecole. Ces compétences visent le développement personnel et professionnel des élèves, mais également l’élaboration de visées collectives soutenues par des valeurs de durabilité, de travail décent, d’ouverture au monde et de justice sociale. Le chapitre présente ainsi un outil pratique permettant de définir, travailler et gérer ces compétences d’orientation.

Article paru : « A framework to think school and career guidance in a VUCA world » dans la revue British Journal of Guidance and Counselling

Dans cet article, rédigé en anglais, Damien Canzittu propose un modèle théorique concernant les interventions relatives à la construction de la carrière tout au long de la vie. Il utilise différents concepts, tels que (1) le monde VUCA pour définir l’environnement complexe et la manière dont les individus peuvent répondre à cette complexité, (2) le Life Design qui postule que la construction de la carrière nécessite la construction d’une identité, (3) l’orientation et l’apprentissage tout au long de la vie qui définissent la construction personnelle et professionnelle d’un individu à toutes les étapes de la vie et (4) l’approche orientante qui propose des interventions permettant la construction personnelle et professionnelle à l’école. Ce travail est ancré dans la réflexion actuelle sur la manière d’aider les individus, individuellement et collectivement, à construire leur avenir. Un modèle est proposé avec pour objectifs d’aider à contribuer au développement de la vie professionnelle des individus et de déterminer les actions de soutien qui recherchent l’équité et la justice sociale dans leur environnement, à l’école et sur le marché du travail.

L’article est référencé sur cette page : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/03069885.2020.1825619

L’approche orientante s’invite aussi dans les cours scientifiques et mathématiques !

Deux fascicules orientants conçus et rédigés par notre équipe de recherche viennent d’être édités par les éditions de la Province de Liège. Ils ont été mis au point dans le cadre d’une recherche-action commanditée par la Province de Liège. Ils sont destinés aux élèves et aux enseignants du premier degré de l’enseignement secondaire.

Ces outils veulent centrer la réflexion pédagogique autour du choix vocationnel au cœur des disciplines scientifiques et mathématiques. Ils d’adressent aux enseignants voulant faire acquérir chez les élèves du premier cycle de l’enseignement secondaire à la fois des compétences liées au développement de carrière et des compétences disciplinaires précises liées au cours d’initiation scientifique ou au cours de mathématiques. Les activités des fascicules ciblent à la fois l’élève, son projet professionnel, les compétences (disciplinaires et transversales) qu’il développera, le monde du travail et le professeur qui le guidera.

Ces outils seront en librairie prochainement.

Si vous voulez davantage d’informations concernant l’accès aux fascicules, vous pouvez joindre l’équipe universitaire via ce mail Damien.canzittu@umons.ac.be ou prendre contact avec les responsables de la Province de Liège : https://www.provincedeliege.be/fr/enseignement/contacts

Article paru : École, orientation et stéréotypes de sexe : quels liens ?

Article scientifique de Damien Canzittu et Véronique Wiels, 2019.

Paru dans la revue L’orientation scolaire et professionnelle, Volume 48, Numéro 4, 2019, p. 517-553.

URI : https://journals.openedition.org/osp/11479 ; https://doi.org/10.4000/osp.11479

Résumé :

Cette étude examine la pratique des enseignantes de l’enseignement préscolaire à partir d’une analyse descriptive de leurs comportements verbaux et non verbaux. L’objectif est de déterminer si les comportements de ces enseignantes induisent ou non des stéréotypes de sexe auprès des élèves. Les données proviennent de l’observation in situ de neuf séances de cours d’environ 30 minutes, dans des écoles belges francophones. Les résultats indiquent que, généralement, les enseignantes tendent à déconstruire les stéréotypes, mais une analyse plus détaillée montre une variation très importante des comportements selon les individus. Cette différence marquée selon l’enseignante observée pose question quant au caractère inconscient de la transmission des stéréotypes de sexe et à l’intérêt de former les enseignant·e·s aux problématiques d’inégalité entre sexes, tant au niveau des intentions pédagogiques qu’en ce qui concerne leur mise en place effective.

Parution d’un article scientifique « École, orientation et stéréotypes de sexe : quels liens ? » dans la revue L’orientation scolaire et professionnelle (OSP)

L’article intitulé « École, orientation et stéréotypes de sexe : quels liens ? Étude des comportements verbaux et non verbaux de transmission de stéréotypes de sexe chez les enseignantes préscolaires lors d’activités liées aux professions » de Damien Canzittu et Evelyne Wiels vient de paraître dans la revue OSP.

L’article propose une étude qui examine la pratique des enseignantes de l’enseignement préscolaire à partir d’une analyse descriptive de leurs comportements verbaux et non verbaux. L’objectif est de déterminer si les comportements de ces enseignantes induisent ou non des stéréotypes de sexe auprès des élèves. Les données proviennent de l’observation in situ de neuf séances de cours d’environ 30 minutes, dans des écoles belges francophones. Les résultats indiquent que, généralement, les enseignantes tendent à déconstruire les stéréotypes, mais une analyse plus détaillée montre une variation très importante des comportements selon les individus. Cette différence marquée selon l’enseignante observée pose question quant au caractère inconscient de la transmission des stéréotypes de sexe et à l’intérêt de former les enseignant·e·s aux problématiques d’inégalité entre sexes, tant au niveau des intentions pédagogiques qu’en ce qui concerne leur mise en place effective.

L’article est consultable dans le volume 48, numéro 4 de la revue. Le texte sera publié en ligne au mois de décembre 2021.

URL : https://journals.openedition.org/osp/11479

Référence bibliographique

Damien Canzittu and Evelyne Wiels, « École, orientation et stéréotypes de sexe : quels liens ? », L’orientation scolaire et professionnelle, 48/4 | 2019, 517-553.

Référence électronique

Damien Canzittu and Evelyne Wiels, « École, orientation et stéréotypes de sexe : quels liens ? », L’orientation scolaire et professionnelle [Online], 48/4 | 2019, Online since 01 December 2021, connection on 22 April 2020. URL : http://journals.openedition.org/osp/11479 ; DOI : https://doi.org/10.4000/osp.11479

A propos des auteurs

Damien Canzittu

Docteur en Psychologie et Sciences de l’Éducation, Assistant de recherche Université de Mons (UMONS), Belgique. Thèmes de recherche : orientation scolaire et professionnelle.
Damien.canzittu@umons.ac.be

Emilie Carosin a participé à la conférence internationale UNITWIN « Life Designing Interventions for decent work and sustainable development » (5, 6 et 7 mars 2020)

Le 5, 6 et 7 mars, l’Institut d’Administration scolaire de l’UMONS, représenté par Emilie Carosin a participé à la conférence internationale et aux ateliers du réseau UNITWIN « Life Designing Interventions (counseling, guidance, education) for decent work and sustainable development« . Cette conférence s’est tenue à l’Université de Lausanne.

Lors d’une table ronde, Emilie Carosin a présenté le travail réalisé pour concevoir l’orientation tout au long de la vie comme un travail prenant ses sources dans la relation entre soi et le monde. Elle a présenté l’outil d’orientation développé pour et testé par les élèves et les enseignants du secondaire inférieur dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence.

Emilie a insisté sur la nécessité des interventions en orientation d’inclure chaque personne dans le développement d’une vision commune du travail décent et du développement durable. Ceci en s’assurant de rendre visibles les repères utiles à l’orientation, en prévoyant des supports pour assurer la participation de chacun soit et en permettant la reconnaissance de repères construits et discutés ensemble.

Le programme de la journée de conférence est disponible ici.

L’Institut d’administration scolaire de l’UMONS est membre du réseau UNITWIN « Life Designing Interventions for decent work and sustainable development » http://wp.unil.ch/unitwin/

Participation de Damien Canzittu à la conférence » L’éducation orientante » organisée par Worldskills Belgium et la Fondation pour l’Enseignement / 23 mars 2020

Le 23 mars 2020, Damien Canzittu participera à la conférence « L’éducation orientante » organisée par Worldskills Belgium et la Fondation pour l’Enseignement, dans le cadre des Startech’s Days.

Cette conférence, centrée sur l’information sur les métiers (dont les « STEM ») donnera la parole à plusieurs intervenants (scientifique, Cité des métiers, Fédération des Centres PMS…) afin d’échanger sur les bonnes pratiques existantes quant au développement d’une approche éducative de l’orientation.

La conférence se déroulera de 16h30 à 18h au Ciney expo (rue du marché couvert, 3, 5590 Ciney, salle méridien au 1er étage).
Il vous est demandé de vous inscrire avant le 16 mars en suivant ce lien : INSCRIPTION

Les WorldSkills peuvent être considérées comme les Olympiades des métiers et propose une compétition internationale des métiers, tous les deux ans, dans différents domaines économiques : l’industrie, l’agriculture, les travaux publics, etc. La compétition se déroule en trois étapes : des sélections régionales, nationales et une finale internationale. Pour 2020, cette finale aura lieu en Autriche, à Graz.

La Fondation pour l’Enseignement a pour mission de contribuer « à améliorer la qualité de l’enseignement au travers de projets originaux, concrets et pragmatiques avec les acteurs de terrain (pouvoirs organisateurs, direction d’écoles, enseignants, élèves) et par la production d’analyses et de propositions concrètes, résultant du dialogue entre les fédérations des pouvoirs organisateurs des écoles et les entreprises. » La Fondation constitue un lien et un point de rencontre entre l’enseignement et l’entreprise.

La Province de Liège fête les 10 ans de la mise en place de l’approche orientante dans ses établissements scolaires

Le mercredi 5 février à l’IPES de Herstall’Enseignement de la Province de Liège a célébré les 10 ans de l’implémentation de l’approche orientante au sein de ses écoles.

Cette célébration a donné lieu à plusieurs prises de parole qui ont toute mis en avant l’intérêt de la mise en place d’une réelle approche orientante dans les classes afin de permettre à tous les jeunes de se construire, à la fois personnellement et professionnellement, que ceux-ci fréquentent un enseignement de transition ou de qualification.
Mme Muriel Brodure-Willain, Députée provinciale de l’Enseignement et de la Formation, M. Benoit Franck, Directeur général adjoint du Département Enseignement de la Province de Liège, Mme Caroline Désir, Ministre de l’Education de la FWB et M. Frédéric Daerden, Vice-Président du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre du Budget et de la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement ont ainsi pris la parole.

M. Marc Demeuse, Directeur de l’Institut d’Administration scolaire de l’Université de Mons, Mme Valérie Baesch, Inspectrice-coordinatrice à la Province de Liège et Mme Joëlle Marnette, Directrice du. CPMS 1 de Seraing et Directrice-Coordinatrice des CPMS de la Province de Liège ont également discuté de l’intérêt de promouvoir les actions d’orientation à destination des jeunes afin de donner du sens à leurs apprentissage et de les aider dans leur construction personnelle et leurs choix d’études et de métiers futurs.

La Province de Liège a également présenté le Technitruck, camion aménagé en une  plateforme de promotion des métiers techniques à destination des élèves de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire et la Technosphère qui est animation ludo-éducative traitant du développement durable et proposée aux écoles secondaires (nous en parlions ici).

Cette matinée à aussi été l’occasion d’inaugurer la sortie de trois outils orientants développés par le service de Méthodologie et Formation (UMONS) en collaboration avec la Province de Liège : les deux premiers sont des manuels scolaires destinés aux cours scientifiques et au cours de mathématiques, centré sur l’apprentissage des contenus disciplinaires, mais aussi des capacités et des compétences d’orientation des jeunes du 1er degré de l’enseignement secondaire. Le troisième outil est constitué de plusieurs vidéos donnant la parole aux jeunes et se centrant sur les questions qu’ils peuvent se poser par rapport à leurs choix d’orientation.

Pour compléter cette information, vous pouvez consulter le site de la Province de Liège qui propose des liens vers les vidéos de promotions de ses outils et activités d’orientation.

ou encore le reportage effectué par la chaîne RTC Télé Liège sur le sujet.

L’approche orientante à la sauce belge, on en parle aussi en France !

cahier pédagogique

Sous la plume de Laure Endrizzi, chargée d’études et prestant au service Veille et analyses à l’IFÉ-ENS de Lyon, les Cahiers pédagogiques proposent un article intitulé simplement « L’approche orientante en Belgique ».

Laure Endrizzi redéfinit le concept d’approche orientante et le rapproche de celui « d’école inclusive » qui met en avant la nécessité de former des citoyens ayant la (les) compétence(s) de se construire tout au long de la vie. Elle nous rappelle également que l’approche orientante est reprise dans les travaux du Pacte pour un enseignement d’excellence, mais qu’elle a d’abord été mise en œuvre, dès 2009, dans les actions et travaux de l’Université de Mons avec la Province de Hainaut, puis les années suivantes avec les Provinces de Brabant wallon, de Liège et avec la Ville de Liège.

Dans sa conclusion, Laure Endrizzi insiste sur le fait que l’approche orientante est une conception demandant à l’ensemble des acteurs de l’enseignement de s’engager dans des actions d’orientation, les membres des centres PMS, mais aussi les enseignants, au sein même de leurs disciplines. Elle mentionne également que le travail d’approche orientante permet de développer la maturation vocationnelle des élèves, ce qui peut impacter, positivement, tant les résultats scolaires de ces derniers que la valorisation du travail des enseignants.

Nous ne pouvons que nous réjouir que l’approche orientante, et donc, en même temps, nos travaux, soient diffusés dans d’autres systèmes éducatifs et que des collègues en fassent ainsi la promotion.

Si Laure Endrizzi termine son article en nous donnant « rendez-vous dans dix ans pour voir comment cette intention se sera actualisée », nous espérons vivement pouvoir lui donner des nouvelles (positives) plus tôt !

L’article est consultable via ce lien : https://www.cahiers-pedagogiques.com/L-approche-orientante-en-Belgique

Le site internet de Laure Endrizzi est consultable via ce lien : http://perso.ens-lyon.fr/laure.endrizzi/

Participation de Damien Canzittu à la table ronde  » Assises de l’enseignement et de la formation 2020 « 

Le 16 décembre 2019, Damien CANZITTU a participé à la table ronde « Assises de l’enseignement et de la formation 2020 » organisée par l’Instance Bassin EFE Hainaut-Centre dédiée à la problématique du décrochage scolaire.

Cette table ronde a donné la parole à divers acteurs de terrain, du monde scolaire ou associatif, qui mettent en place des dispositifs particuliers d’accrochage et de raccrochage à et par l’enseignement.

Les discussions ont mis en évidence des leviers permettant de développer ces actions, mais également les freins qui entravent leur déploiement ou amenuisent leurs effets.

La captation des publics aux aides à l’accrochage a également été discutée, notamment sur la base des moyens et des outils disponibles pour y arriver.